Division d’ORL et de chirurgie cervico-faciale de l’Université de Montréal

Information postopératoire

HÔPITAL STE-JUSTINE

QUELQUES DÉFINITIONS :
Végétations adénoïdes : Excroissances situées à la partie supérieure de la gorge, en arrière du nez et derrière la luette (au carrefour du fond de la gorge et du nez). Elles ne sont pas visibles quand on regarde dans la bouche ou par le nez.

Hypertrophie des végétations adénoïdes : Les végétations adénoïdes sont trop volumineuses pour la portion arrière du nez de l’enfant.

Adénoïdite : Les végétations adénoïdes sont infectées.
Adénoïdectomie : Les végétations adénoïdes sont enlevées lors d’une opération.

PARTICULARITÉS APRÈS LA CHIRURGIE
Après l’opération de votre enfant, prévoir une convalescence à la maison de 7 jours.

FIÈVRE
Votre enfant peut faire de la fièvre pour 24 ou 48 heures. Cette fièvre est souvent causée par l’inflammation après l’opération. Avisez le médecin si l’enfant fait 38.7 °C rectale (38,3°C buccale) ou plus ou de la température pendant plus de 48 heures.

SAIGNEMENT
Il est normal d’observer des secrétions teintées de sang. Ils peuvent venir du nez ou de la bouche durant les quelques jours suivant la chirurgie. Un saignement rouge clair peut se produire pendant la convalescence, souvent entre le 4e et 8e jour après l’opération. Si un saignement actif persiste plus de 5 minutes, il faut se rendre immédiatement à l’urgence de l’hôpital le plus proche.

Vomissement de sang brun ou de selles plus foncées : lors de l’opération, il peut arriver que du sang se rende à l’estomac. Le sang étant partiellement digéré, ceci explique la coloration brunâtre des vomissements ou de selles plus foncées, parfois noires.

CONSTIPATION
Si le problème se présente, s’assurer que l’enfant s’hydrate beaucoup et qu’il mange plus de fibres (ex : fruits et légumes, pruneaux ou jus de pruneaux). Si l’enfant de fait aucune selle après 3-4 jours, donner un laxatif léger comme un suppositoire de glycérine vendu en pharmacie.

MAUVAISE HALEINE
La mauvaise haleine peut durer jusqu’à 10 à 14 jours. Ceci n’indique pas la présence d’une infection. Il faut maintenir une bonne hygiène buccale dès le retour à la maison. Cela inclut le brossage des dents matin et soir et une bonne hydratation. Si l’haleine demeure nauséabonde malgré ces conseils, l’enfant plus vieux peut se gargariser. Vous pouvez peut utiliser du rince-bouche mélangé à part égale avec de l’eau à la température de la pièce. Attention que l’enfant n’avale pas la solution de rince bouche. Si vous craignez qu’il en avale, utiliser la recette d’eau salée (voir document : hygiène nasale).

CHANGEMENT DE LA VOIX
La voix de l’enfant peut paraitre plus nasillarde pour plusieurs semaines. Généralement, il y a une amélioration spontanée dans les 2 mois suivant l’intervention. Si ces modifications persistent plus de 4 mois, prenez rendez-vous avec votre médecin O.R.L.

REFLUX DES LIQUIDES PAR LE NEZ
Un reflux des liquides par le nez lors de l’alimentation peut aussi survenir. Ceci est souvent accompagné d’un changement de la voix et est aussi temporaire. Si ces modifications persistent plus de 1 mois, veuillez consulter votre médecin ORL.

SOULAGEMENT DE LA DOULEUR
S’il y a présence de douleur, elle est plus intense pendant les 3 premiers jours après l’opération. Par la suite, il y aura une amélioration.

La douleur aux oreilles est fréquente. C’est la douleur de la gorge qui s’étend jusqu’aux oreilles. Il ne s’agit généralement pas d’une otite. La douleur disparaîtra avec la guérison complète dans la semaine suivant l’opération.
Suivre la prescription médicale pour les médicaments contre la douleur.
De préférence, donner les médicaments 45 min à 1h avant les repas et le coucher. Il n’est pas nécessaire de réveiller votre enfant pour donner les médicaments la nuit. Attendre son réveil pour lui donner sa dose.

Conseil pratique :
– Il peut être utile de programmer une minuterie sur votre téléphone pour prévoir les heures de prises de médicaments! Vous aurez moins de chances de faire des erreurs ou des oublis de doses.

HYGIÈNE NASALE
Une bonne hygiène nasale est à débuter dès le lendemain de l’opération.
Pour les enfants incapables de se moucher, appliquer 2 à 3 fois par jour de l’eau salée avec la technique d’application avec la seringue.

Pour les enfants de plus de 3 ans ou capables de se moucher, appliquer matin et soir ½ à 1 bouteille de 240 ml (8 onces) d’eau salée en irrigation nasale. Alternez chacune des narines et demander à l’enfant de se moucher délicatement.

N.B. Il est important de continuer une bonne hygiène nasale toute l’année de façon préventive, particulièrement entre les mois d’octobre et de mai pour diminuer les risques de rhumes, d’otites, de sinusites et de pharyngites.

ALIMENTATION
Dès le retour à la maison, vous pouvez introduire du Jell-O, des sucettes glacées (popsicle) et des liquides froids (de l’eau, du jus, des solutions de réhydratation type Gatorade).

Si tout est bien toléré, ajouter des purées, des potages tièdes ou des desserts au lait (ex : pouding, yogourt). Augmenter la texture vers des aliments mous et tiède selon la tolérance de l’enfant (ex : omelette, pâte alimentaire, viande hachée, mets en sauce).

Pendant les 10 premiers jours :
Pour réduire la douleur lors de l’alimentation et réduire le risque de saignement, il faut éviter :

  • Les aliments trop chauds, épicés, citronnés, tomatés
  • Les aliments durs tels les : biscuits, noix, croustilles, rôties, céréales sèches, bonbons, suçons, friandises.
  • Éviter que l‘enfant ne boive à la paille. Il y a un risque de blessures accidentelles dans la gorge.
  • Éviter les liquides acides (jus d’orange, limonade)

N’oubliez pas : 

  • Les aliments froids et glacés peuvent réduire l’inconfort ressenti dans la gorge!
  • Favoriser la prise de liquides lors des repas. Cela aidera l’enfant à avaler les aliments.
  • Continuez à encourager une bonne hydratation.

Ne pas s’inquiéter si l’enfant mange peu. Il est possible que l’enfant perde du poids durant sa convalescence. Généralement, cette perte de poids sera récupérée dans les semaines suivantes. Si cela vous inquiète, introduire des collations plus fréquentes entre les repas.

Aviser le médecin si l’enfant ne tolère aucun liquide ou nourriture ou qu’il refuse de boire ou manger plus de 24 heures.

Reprendre l’alimentation normale après 7 jours.

NAUSÉES OU VOMISSEMENTS
Vous pouvez administrer du GravolMD aux 4 à 6 heures par voie rectale si l’enfant est nauséeux ou vomit.

REPRISE DES ACTIVITÉS
L’enfant doit rester à la maison pendant 7 jours.

Éviter :

  • Service de garde : trop de risque de contacts infectieux
  • Jeux extérieurs : ne favorisent pas le repos et la récupération

Dès le retour à domicile, l’enfant peut prendre un bain ou une douche. Il / elle peut brosser ses dents avec de la pâte à dents.

Les activités calmes sont permises : télévision, lecture, casse-tête, etc. Par la suite, l’enfant peut retourner à l’école ou au service de garde et reprendre ses activités sportives.

Peu importe la saison, l’enfant peut, accompagné d’un adulte, prendre l’air. Durant l’été, l’enfant peut se rafraîchir 5 à 10 minutes dans la piscine sous la surveillance continue d’un adulte.

Une fatigue générale peut être présente durant cette période. Limiter le nombre de visiteurs et éviter les sorties lointaines.

Empêcher, autant que possible, que l’enfant soit en contact avec des personnes faisant de la fièvre ou présentant un rhume et autres infections.

Pour télécharger une version imprimable

QUELQUES DÉFINITIONS

Amygdales : Organes de forme ovale que l’on peut voir au fond de la gorge, de chaque côté de la luette.

Hypertrophie amygdalienne : Augmentation du volume des amygdales.

Amygdalite : Infection des amygdales.

Amygdalectomie : Une opération qui consiste à enlever les amygdales.

Végétations adénoïdes : Excroissances situées à la partie supérieure de la gorge, en arrière du nez et derrière la luette (au carrefour du fond de la gorge et du nez). Elles ne sont pas visibles quand on regarde dans la bouche ou par le nez.

Hypertrophie des végétations adénoïdes : Les végétations adénoïdes sont trop volumineuses pour la portion arrière du nez de l’enfant.

Adénoïdite : Les végétations adénoïdes sont infectées.

Adéno-amygdalectomie : Les amygdales et les végétations adénoïdes sont enlevées lors d’une même opération.

PARTICULARITÉS APRÈS LA CHIRURGIE
Après l’opération de votre enfant, prévoir une convalescence à la maison de 7 à 10 jours.

FIÈVRE
Votre enfant peut faire de la fièvre pour 24 ou 48 heures. Cette fièvre est souvent causée par l’inflammation après l’opération. Avisez le médecin si l’enfant fait 38.7 °C rectale (38,3°C buccale) ou plus ou de la température pendant plus de 48 heures.

SAIGNEMENT
Il est normal d’observer des secrétions teintées de sang. Ils peuvent venir du nez ou de la bouche durant les quelques jours suivant la chirurgie. Un saignement rouge clair peut se produire pendant la convalescence, souvent entre le 4e et 8e jour après l’opération. Si un saignement actif persiste plus de 5 minutes, il faut se rendre immédiatement à l’urgence de l’hôpital le plus proche.

Vomissement de sang brun ou de selles plus foncées : lors de l’opération, il peut arriver que du sang se rende à l’estomac. Le sang étant partiellement digéré, ceci explique la coloration brunâtre des vomissements ou de selles plus foncées, parfois noires.

CONSTIPATION
Si le problème se présente, s’assurer que l’enfant s’hydrate beaucoup et qu’il mange plus de fibres (ex : fruits et légumes, pruneaux ou jus de pruneaux). Si l’enfant ne fait aucune selle après 3-4 jours, donner un laxatif léger comme un suppositoire de glycérine vendu en pharmacie.

MAUVAISE HALEINE
La mauvaise haleine peut durer jusqu’à 10 à 14 jours. Ceci n’indique pas la présence d’une infection. Il faut maintenir une bonne hygiène buccale dès le retour à la maison. Cela inclut le brossage des dents matin et soir et une bonne hydratation. Si l’haleine demeure nauséabonde malgré ces conseils, l’enfant plus vieux peut se gargariser. Vous pouvez peut utiliser du rince-bouche mélangé à part égale avec de l’eau à la température de la pièce. Attention que l’enfant n’avale pas la solution de rince bouche. Si vous craignez qu’il en avale, utiliser la recette d’eau salée (voir document : hygiène nasale).

Les taches blanches de chaque côté de la gorge et sur la langue sont normales et n’indiquent pas une infection. Ces taches apparaissent suite à la chirurgie et font partie de la guérison. Elles disparaîtront d’elles-mêmes après 2 semaines.

CHANGEMENT DE LA VOIX
La voix de l’enfant peut paraître plus nasillarde pour plusieurs semaines. Généralement, il y a une amélioration spontanée dans les 2 mois suivant l’intervention. Si ces modifications persistent plus de 4 mois, prenez rendez-vous avec votre médecin ORL.

REFLUX DES LIQUIDES PAR LE NEZ
Un reflux des liquides par le nez lors de l’alimentation peut aussi survenir. Ceci est souvent accompagné d’un changement de la voix et est aussi temporaire. Si ces modifications persistent plus de 1 mois, veuillez consulter votre médecin ORL.

SOULAGEMENT DE LA DOULEUR
En tout temps vous pouvez appliquer un sac de glace recouvert d’une débarbouillette sous la mâchoire, 15 minutes par heure pour aider à soulager la douleur.

La douleur aux oreilles est fréquente. C’est la douleur de la gorge qui s’étend jusqu’aux oreilles. Il ne s’agit généralement pas d’une otite. La douleur disparaîtra avec la guérison complète dans les deux semaines après l’opération.

PENDANT LES 5 À 7 PREMIERS JOURS
S’il y a présence de douleur, elle est plus intense pendant les 5 à 7 premiers jours après l’opération. Par la suite, il y aura une amélioration.
Suivre la prescription médicale.

De préférence, donner les médicaments 45 minutes à 1h avant les repas.

Conseil pratique :

  • Il peut être utile de programmer une minuterie sur votre téléphone pour prévoir les heures de prises de médicaments! Vous aurez moins de chances de faire des erreurs ou des oublis de doses.
  • Pendant les 5 premières nuits, programmez votre réveil matin 5 heures après la dernière dose de médication. Si l’enfant ne se réveille pas par lui-même, le réveiller et lui donner son médicament. Votre enfant sera moins soufrant au matin, et donc s’alimentera mieux.
  • Préparer les doses de médicaments pour la nuit avant le coucher afin d’éviter les erreurs de dosage. Assurez-vous de toujours garder les médicaments préparés hors de la portée des enfants.

L ‘acétaminophène (TylénolMD, TempraMD, AtasolMD) peut être donné en suppositoire, en sirop, en comprimés à croquer ou en comprimés réguliers selon la préférence de l’enfant et son poids. L’ibuprofène (AdvilMD, MotrinMD) peut être donné en sirop, en comprimés à croquer ou en comprimés réguliers. La morphine peut être admise en sirop ou en comprimés pour les plus vieux. Ces médicaments peuvent être mélangé dans une compote de fruits ou du pouding au chocolat pour cacher le goût.

APRÈS LES 5 À 7 PREMIERS JOURS
Continuez à donner les médicaments régulièrement pour que votre enfant soit confortable.

Si votre enfant ne se réveille pas en douleur la nuit, il n’est pas nécessaire de le réveiller pour donner les médicaments.

HYGIÈNE NASALE
Une bonne hygiène nasale est à débuter dès le lendemain de l’opération.
Pour les enfants incapables de se moucher, appliquer 2 à 3 fois par jour de l’eau salée avec la technique d’application avec la seringue.

Pour les enfants de plus de 3 ans ou capables de se moucher, appliquer matin et soir ½ à 1 bouteille de 240 ml (8 onces) d’eau salée en irrigation nasale. Alternez chacune des narines et demander à l’enfant de se moucher délicatement.

N.B. Il est important de continuer une bonne hygiène nasale toute l’année de façon préventive, particulièrement entre les mois d’octobre et mai pour diminuer les risques de rhumes, d’otites, de sinusites et de pharyngites.

ALIMENTATION
Dès le retour à la maison, vous pouvez introduire du Jell-O, des sucettes glacées (popsicle) et des liquides froids (de l’eau, du jus, des solutions de réhydratation type Gatorade).

Si tout est bien toléré, ajouter des purées, des potages tièdes ou des desserts au lait (ex : pouding, yogourt). Augmenter la texture vers des aliments mous et tiède selon la tolérance de l’enfant (ex : omelette, pâte alimentaire, viande hachée, mets en sauce).

Pendant les 10 premiers jours :
Pour réduire la douleur lors de l’alimentation et réduire le risque de saignement, il faut éviter :

  • Les aliments trop chauds, épicés, citronnés, tomatés
  • Les aliments durs tels les : biscuits, noix, croustilles, rôties, céréales sèches, bonbons, suçons, friandises.
  • Éviter que l‘enfant ne boive à la paille. Il y a un risque de blessures accidentelles dans la gorge.
  • Éviter les liquides acides (jus d’orange, limonade).

N’oubliez pas :

  • Les aliments froids et glacés peuvent réduire l’inconfort ressenti dans la gorge!
  • Favoriser la prise de liquides lors des repas. Cela aidera l’enfant à avaler les aliments.
  • Continuez à encourager une bonne hydratation.

Ne pas s’inquiéter si l’enfant mange peu. Il est possible que l’enfant perde du poids durant sa convalescence. Généralement, cette perte de poids sera récupérée dans les semaines suivantes. Si cela vous inquiète, introduire des collations plus fréquentes entre les repas.

Aviser le médecin si l’enfant ne tolère aucun liquide ou nourriture ou qu’il refuse de boire ou manger plus de 24 heures.

Reprendre l’alimentation normale après 10 jours.

NAUSÉES OU VOMISSEMENTS
Vous pouvez administrer du GravolMD aux 4 à 6 heures par voie rectale si l’enfant est nauséeux ou vomit.

REPRISE DES ACTIVITÉS
L’enfant doit rester à la maison pendant 7 à 10 jours.

Éviter :

  • Service de garde : trop de risque de contacts infectieux
  • Jeux extérieurs : ne favorisent pas le repos et la récupération

Dès le retour à domicile, l’enfant peut prendre un bain ou une douche. Il / elle peut brosser ses dents avec de la pâte à dents.

Les activités calmes sont permises : télévision, lecture, casse-tête, etc. Par la suite, l’enfant peut retourner à l’école ou au service de garde et reprendre ses activités sportives.

Peu importe la saison, l’enfant peut, accompagné d’un adulte, prendre l’air. Durant l’été, l’enfant peut se rafraîchir 5 à 10 minutes dans la piscine sous la surveillance continue d’un adulte.

Une fatigue générale peut être présente durant cette période. Limiter le nombre de visiteurs et éviter les sorties lointaines.

Empêcher, autant que possible, que l’enfant soit en contact avec des personnes faisant de la fièvre ou présentant un rhume et autres infections.

Pour télécharger une version imprimable

NE PAS APPLIQUER SI L’ENFANT A DES TUBES OU UNE PERFORATION DU TYMPAN

CONSEILS DE BASE

Certaines personnes ont tendance à produire et accumuler du cérumen dans leurs oreilles.

Les bouchons de cérumen peuvent provoquer une diminution de l’audition, de l’inconfort et/ou des bourdonnements. Il est donc important de les prévenir. Voici quelques conseils pour évacuer le cérumen et éviter sa formation.

Pour être efficace la technique proposée ci-dessous doit être effectuée de façon stricte 1 à 2 fois par semaine.

* Ne jamais utiliser de tige montée (Q-tipsMD) dans le conduit de l’oreille, de peur de blesser l’oreille et de compacter le cérumen en bouchon.

RASSEMBLER LES ÉLÉMENTS SUIVANTS:

  • Deux seringues vides (une de 3 ml pour l’huile et une de 10 ml pour l’eau – disponible en pharmacie)
  • De l’huile non-parfumée
    *Choisir une huile minérale (disponible à la pharmacie) ou végétale (canola, olive, amande, etc.)
    *Éviter l’huile parfumée (huile pour bébé) ; elle peut irriter le conduit auditif
  • Une petite débarbouillette mince
  • Des petites ouates pour empêcher l’huile de ressortir

MÉTHODE À UTILISER:

  1. 5 à 10 minutes avant de laver les cheveux de votre enfant, faire coucher l’enfant sur le côté. Remplir à l’aide de la seringue de 3 ml, le conduit de l’oreille avec l’huile (environ 1 à 2 ml).
  2. Insérer la ouate à l’entrée du conduit pour empêcher l’huile de ressortir. Répéter cette étape avec la deuxième oreille.
  3. Enlever les ouates et laver les cheveux de votre enfant sans nécessairement essayer de laver les oreilles.
  4. Verser dans un contenant propre de l’eau du robinet. Cette eau doit être approximativement à température du corps. Utiliser cette eau pour remplir la seringue de 10 ml.
  5. Mettre l’embout de la seringue dans le conduit. Irriguer les conduits à quelques reprises (3 à 6 fois) avec la seringue remplie de 10 ml d’eau. Une eau froide ou chaude pourrait causer des étourdissements.
  6. Enlever le cérumen qui ressort du conduit avec la débarbouillette humide. Si les pavillons ont des plis très prononcés, utiliser la débarbouillette pour bien nettoyer ces plis.

Si un bouchon de cérumen se forme malgré tout, votre médecin de famille ou votre ORL pourra vous aider. Deux méthodes sont couramment utilisées : les irrigations avec de l’eau tiède ou un nettoyage sous microscope.

Peu importe la méthode utilisée, la manœuvre est plus facile et moins sensible lorsque le cérumen a été ramolli au préalable par les gouttes d’huile. Si vous avez à consulter, appliquez de l’huile la veille et la journée même du rendez-vous.

*Ne jamais utiliser de CérumolMD ou des chandelles auriculaires.

Pour télécharger une version imprimable

Ce dépliant vous offre des explications et des conseils pour l’utilisation d’un corticostéroïde nasal.

CONSEILS DE BASE

Médicaments utilisés :
(NasonexMD, AvamysMD, NasacortMD, FlonaseMD, etc.)

ACTION :
Les corticostéroïdes en vaporisation nasale sont les principaux anti-inflammatoires utilisés. Ils réduisent l’inflammation de la muqueuse du nez. Ils diminuent aussi les symptômes de la rhinite (congestion nasale, sécrétions, picotements, et éternuements). Un soulagement est obtenu après quelques jours de traitements. Les corticostéroïdes nasaux sont utilisés depuis plusieurs années, et sont très sécuritaires si les doses sont respectées. Ils agissent de façon locale dans le nez. Ils se retrouvent en quantité très infimes dans le corps et n’ont pas d’effet dangereux au long terme.

EFFETS SECONDAIRES :
Rarement, l’enfant peut ressentir :

  • De l’irritation de la muqueuse nasale (sensation de brûlure)
  • Des saignements du nez
  • Des maux de têtes

Si votre enfant ressent fréquemment l’un de ces symptômes, veuillez consulter le médecin qui a prescrit le corticostéroïde nasal.

À NOTER :
Certains distributeurs à corticostéroïdes ne distribuent pas le médicament de manière efficace à chaque utilisation. Si cela est le cas, assurez-vous de bien agiter le distributeur avant usage. Tenez le distributeur en position oblique et non horizontale pour assurer que la pulvérisation soit efficace.

COMMENT UTILISER LES CORTICOSTÉROÏDES

L’hygiène nasale (en seringues ou en irrigation) est essentielle avant d’appliquer le stéroïde. En effet, elle a pour but d’éliminer les sécrétions nasales et d’augmenter l’absorption du médicament.

  • Utilisez une bouteille de stéroïde nasal par utilisateur.
  • Pour éviter les oublis, laisser les bouteilles près de la brosse à dent de votre enfant.
  • Lors de la première utilisation, appuyer 2 ou 3 fois sur l’embout pour obtenir un fin brouillard de médicament. Répéter cette manœuvre si le médicament n’a pas été utilisé durant 2 semaines.
  • Respecter l’ordonnance. Ne jamais augmenter la dose sans un avis médical.
  • Vérifier la date d’expiration et le remplacer s’il est expiré.

Il faut un minimum de 5 à 7 jours d’application régulière pour ressentir un effet bénéfique. Il faut de 10 à 14 jours pour bénéficier d’un effet maximal.

Éviter la tentation d’arrêter le médicament dès que les symptômes sont améliorés.

Certains enfants utilisent ce médicament par cycle de 2 à 3 semaines lors d’un rhume ou d’une sinusite aiguë. Certains enfants l’utilisent durant certaines saisons (rhinite allergique saisonnière) et d’autres durant toute l’année (fibrose kystique, rhinite allergique annuelle, etc.). Adaptez-vous aux besoins de votre enfant!

TECHNIQUE D’APPLICATION

Toujours se laver les mains AVANT et APRÈS l’hygiène nasale et l’application d’un corticostéroïde nasal.

  1. Procéder à l’hygiène nasale avec une solution saline.
  2. Asseoir votre enfant face à vous, la tête droite (ni penchée vers l’arrière ni vers l’avant).
  3. Chez l’enfant de moins de 6 ans, placer la moitié de l’embout de la bouteille dans la narine. Chez l’enfant de 6 ans ou plus, placer la totalité de l’embout de la bouteille dans la narine.
  4. Diriger l’embout en direction du coin interne de l’œil du même côté de la narine traitée pour éviter d’endommager la cloison nasale.
  5. Vaporiser le corticostéroïde dans chaque narine selon la prescription du médecin.
  6. Ne pas faire renifler l’enfant. Si le produit s’écoule à l’extérieur du nez, faire coucher l’enfant sur son dos pour 1 à 3 minutes. Masser les narines pour bien diffuser le médicament.

* Le produit ne se rend pas dans la gorge lorsqu’il est bien appliqué. Toutefois, cela ne présente aucun danger.

À Noter :

Éviter de faire moucher l’enfant pour 30 minutes. Au besoin, éponger le nez avec un papier mouchoir.

Nettoyer, une fois par jour, l’embout de la bouteille sous l’eau chaude du robinet en maintenant l’embout tête en bas. Puis essuyez-le avec un papier mouchoir.

Apporter vos bouteilles (hygiène nasale et stéroïde nasal) à votre prochain rendez-vous en clinique d’ORL pour vérifier, au besoin, votre technique d’application.

Pour télécharger une version imprimable

POURQUOI EFFECTUER UNE HYGIÈNE NASALE
Le nez permet de filtrer, d’humidifier et de réchauffer l’air. Ce « filtre » doit être propre pour être efficace! Un nez congestionné empêche de respirer librement, de dormir et de s’alimenter de manière adéquate.

Le saviez-vous? Les enfants produisent 1 litre de sécrétions nasales par jour! Souvent encore plus lors des rhumes et des allergies. Ce n’est pas facile pour les enfants de gérer ces sécrétions quand ils ne peuvent pas se moucher efficacement!

Au Canada, les enfants font en moyenne 6 à 8 rhumes par année surtout entre les mois d’octobre et mai. Chaque rhume peut se compliquer d’une otite, d’une sinusite, de toux chronique ou de difficultés respiratoires. Plusieurs enfants souffrent de rhinite allergique (congestion nasale, sécrétions nasale claires, toux sèche, éternuements et picotements du nez et de la gorge).

Une hygiène nasale régulière avec une solution saline élimine les sécrétions et les particules (poussières, pollens, poils d’animaux, etc.). Elle diminue la congestion, humidifie le nez et prévient les saignements de nez! Cela permet aussi :

  • Une meilleure alimentation
  • Un meilleur sommeil
  • Moins de rhumes et des rhumes plus courts
  • Moins d’otites, de sinusites, de toux et d’asthme
  • Moins de médicaments pour les symptômes du rhume
  • Moins d’antibiotiques pour les surinfections
  • Moins d’absences à la garderie, à l’école et au travail

Commencez l’hygiène nasale dès la naissance, tous les jours, jusqu’à l’âge de 7 ou 8 ans et davantage au besoin.

Il est plus facile de prévenir que de guérir! Un investissement de 5 à 10 minutes par jour à une bonne hygiène nasale peut largement diminuer la fréquence des infections reliées aux voies respiratoires.

Votre enfant va à la garderie ? Votre médecin peut vous remettre une prescription pour que l’hygiène nasale soit fait aussi à la garderie !

RECETTE D’EAU SALÉE
L’hygiène nasale peut se faire avec une solution commerciale ou une recette maison. La technique d’application est décrite plus loin.

La majorité des enfants peuvent utiliser de l’eau du robinet ou de l’eau embouteillée. Si votre enfant a un déficit immunitaire ou reçoit un traitement de chimiothérapie il est important de faire bouillir l’eau 3 minutes à gros bouillon pour la rendre stérile.

Préparation maison :
Cette recette a été adaptée de l’AAAI (American Academy of Allergy, Asthma & Immunology) ainsi que l’ARS (American Rhinologic Society). Elle peut remplacer les solutions de SalinexMD, d’HydrasenseMD ou les sachets de Sinus RinseMD.

  1. Mélanger jusqu’à dissolution complète :
    1 litre (4 tasses) d’eau
    10 ml (2 cuillère à thé) de sel*
    2.5 ml (1/2 cuillère à thé) de bicarbonate de soude
    *Le sel de table contient de l’iode et d’autres agents, ils peuvent être irritant pour le nez ! Au besoin, achetez du sel à marinade qui ne contient pas ces ingrédients.
  2. Cette solution convient à toute la famille ! Hésitez pas à doubler ou tripler la recette selon vos besoins.
  3. La solution préparée doit être réfrigérée dans un contenant de verre propre et étanche.
    *Si l’eau a été bouillie 3 minutes, cette solution se conserve 7 jours au réfrigérateur.
    *Agitez le contenant de solution chaque jour pour bien dissoudre le sel qui se dépose au fond lorsque réfrigéré.
  4. Avant chaque utilisation, chauffer à température du corps (environ 37◦) la quantité nécessaire. Vérifiez toujours sur votre poignet si l’eau est tiède. Vous pouvez aussi sortir la quantité nécessaire la veille au soir pour que la solution soit à température pièce pour le lendemain.

Préparation commerciale :

  1. Remplir avec de l’eau la bouteille de lavage nasal (Sinus RinseMD, NetiRinseMD, ou autre).
  2. Rajouter le sachet de sel fourni dans la bouteille.
  3. Agiter la bouteille pour bien mélanger.
    *Cette solution peut être conservée 24h maximum.
  4. Avant chaque utilisation, chauffer à température du corps (environ 37◦) la quantité nécessaire. Vérifiez toujours sur votre poignet si l’eau est tiède. Vous pouvez aussi sortir la quantité nécessaire quelques heures avant l’utilisation pour que la solution soit à température pièce.

ATTENTION :
Toujours vérifier la température de l’eau sur votre poignet avant usage ! Vous risquez de brûler votre enfant si l’eau est trop chaude.

Le même contenant de préparation maison peut être utilisée par toute la famille. Par contre, pour éviter la contamination, utiliser une bouteille d’irrigation nasale par enfant. Bien identifier la bouteille d’irrigation nasale de chaque enfant avec son nom.

Toute solution saline demeurée 24 heures à température pièce doit être jetée. Elle est considérée comme contaminée.

TECHNIQUE D’IRRIGATION AVEC LA SERINGUE (ENFANT MOINS DE 3 ANS)

Fréquence minimale recommandée pour votre enfant
Été: 1 fois par jour
Hiver (Oct. – Mai): 2 fois par jour
Rhume ou congestion: 3 à 6 fois par jour

Voici les quantités de solution saline recommandés selon l’âge de votre enfant. Si votre médecin a suggéré une quantité différente, suivez ses conseils.

Naissance à 3 mois: 3 ml par narine
3 à 6 mois: 5 ml par narine
Plus de 6 mois: 5 à 10 ml par narine

Certains enfants peuvent parfois avoir de la difficulté à s’habituer à l’hygiène nasale. Si votre enfant tolère mal l’hygiène nasale, commencez avec des plus petites quantités. Vous pourrez alors augmenter progressivement selon sa tolérance.

Toujours se laver les mains AVANT et APRÈS l’hygiène nasale.

Remplir une seringue avec la recette d’eau salée (voir le tableau ci-haut pour la quantité).

Pour les enfants de moins de 6 mois :

  1. Coucher l’enfant sur le côté et placer une débarbouillette sous le nez de votre enfant et irriguer la narine du haut en vidant le contenu de la seringue rapidement.
  2. Répétez jusqu’à ce que l’eau sortant de la narine opposée soit claire.
  3. Tourner ensuite votre enfant sur l’autre côté pour avoir l’autre narine vers le haut et répéter la même technique.
    *Les sécrétions et la solution saline peuvent sortir par les deux narines et par la bouche de votre enfant.
    * Si votre enfant tolère mal la position couché, voir ci-dessous.

Pour les enfants de 6 mois et plus :

  1. Asseoir votre enfant face à vous, la tête droite (ni penché vers l’arrière, ni vers l’avant !)
  2. Au besoin, demander de l’aide à un proche ! Il est plus facile d’emmailloter votre enfant dans une serviette de plage. L’enfant est ensuite assis sur les genoux de la personne qui vous aide, avec le dos bien appuyé sur son ventre. La personne qui vous aide peut maintenir les jambes de votre enfant entre ses jambes. Une main est utilisée pour retenir les bras de l’enfant. L’autre main s’appuie sur le front de l’enfant pour éviter que sa tête bouge.
  3. D’une main, placer une débarbouillette sous le nez de votre enfant.
  4. Avec l’autre main, tenir la seringue horizontalement. Insérer le bout dans une narine.
  5. Vider le contenu de la seringue rapidement dans une narine de l’enfant.
    *Les sécrétions et la solution saline peuvent sortir par les deux narines et par la bouche de votre enfant.
  6. Répétez l’étape 5 jusqu’à ce que l’eau sortant de la narine opposée soit claire. Utilisez la même technique ensuite pour l’autre narine.
  7. Si votre enfant est incapable de se moucher, éponger son nez avec un mouchoir. Au besoin, utiliser un mouche bébé pour retirer les sécrétions.
  8. Au besoin, répéter les étapes 3 à 7. Votre enfant devrait avoir le nez propre, avec un bon flot d’air !

TECHNIQUE D’IRRIGATION AVEC BOUTEILLE (ENFANT 3 ANS ET PLUS)

Fréquence minimale recommandée pour votre enfant
Été: 1 fois par jour
Hiver (Oct. – Mai) : 2 fois par jour
Rhume ou congestion: 3 à 4 fois par jour

La technique d’irrigation avec la bouteille demande davantage de collaboration et, sauf exception, est plus difficile à effectuer avant l’âge de 3 ans. Toutefois, si votre enfant a moins de 3 ans et préfère cette technique, il n’y a aucun problème à l’utiliser. Le lavage à la bouteille peut être effectué par les parents ou l’enfant.

Il est convenable de continuer la technique d’irrigation à la seringue si votre enfant ne tolère pas la technique d’irrigation à la bouteille.

Vous pouvez consulter avec votre enfant une vidéo qui montre à quel point le lavage nasal peut être facile ! 

Laver les mains AVANT et APRÈS l’hygiène nasale.

  1. Remplir la bouteille d’irrigation nasale avec la recette d’eau salée.
  2. Installer l’enfant face à l’évier, la tête penchée vers l’avant avec la bouche ouverte.
  3. Positionner l’embout de la bouteille de façon étanche sur une des deux narines.
  4. Presser la bouteille jusqu’à ce que la solution s’écoule par la narine opposée et jusqu’à ce que l’eau qui sort soit clair, sans sécrétions.
  5. Faire moucher votre enfant, une narine à la fois.
  6. Répéter maintenant les étapes 3, 4 et 5 pour l’autre narine.
  7. Votre enfant devrait avoir le nez propre, avec un bon flot d’air ! Si ce n’est pas le cas, recommencer les étapes 3 à 6! Vous devriez utiliser au minimum le contenu d’une demi bouteille. Au besoin, utilisez la bouteille au complet. On peut même remplir la bouteille une deuxième fois et recommencer.

Cette technique peut provoquer une douleur aux oreilles. Si cela se produit, continuer le lavage en appliquant moins de pression et d’étanchéité entre la bouteille et la narine. Si la douleur persiste, remplacer temporairement la technique d’irrigation en bouteille par la technique d’irrigation en seringue.

Peu importe l’âge de votre enfant, le format 8 onces (240 ml) est recommandé.

Lavez bien tout équipement utilisé après chaque usage. Remplir la bouteille avec de l’eau savonneuse. Insérer le tube central et le bouchon. Agiter en fermant l’ouverture avec votre doigt. Rincer à l’eau claire pour éliminer tout résidu de savon. Laisser sécher sur un linge propre.

Il est recommandé de changer la bouteille d’irrigation nasale à chaque 3 à 6 mois ou si le plastique est décoloré. Vérifier les recommandations du fabricant pour plus de détails.

TECHNIQUE D’APPLICATION AVEC LE VAPORISATEUR

Le lavage nasal par irrigation à la seringue ou par irrigation à la bouteille est toujours plus efficace que la technique avec la vaporisation (HydrasensMD, SalinexMD, etc) ! Parfois cette technique peut aider l’enfant capable de se moucher à s’habituer à l’hygiène nasale pour pouvoir progresser vers une technique plus efficace avec irrigation.

Laver les mains AVANT et APRÈS l’hygiène nasale. 

  1. Asseoir votre enfant face à vous, la tête droite (ni penché vers l’arrière, ni vers l’avant !). Demandez-lui de vous regarder dans les yeux pour l’empêcher de bouger.
  2. Placer la moitié de l’embout du vaporisateur au centre de la narine. Procéder délicatement pour éviter que l’enfant fronce du nez. Appliquer 5 vaporisations dans chaque narine. Votre enfant peut continuer à respirer par la bouche pendant les vaporisations.
  3. Faire moucher l’enfant une narine à la fois en lui demandant de fermer sa bouche.
  4. Au besoin, répéter les étapes 3 et 4. Votre enfant devrait avoir le nez propre avec un bon flot d’air !

Nettoyez au minimum 1 fois par jour, l’embout du vaporisateur sous l’eau chaude.

COMMENT PUISE-JE APPRENDRE A MON ENFANT A SE MOUCHER ?

  • Placez un petit morceau de ouate sur la table.
  • Votre enfant doit garder la bouche fermée, et souffler par son nez pour faire avancer le morceau de ouate.

Quand il est capable de souffler par son nez, il peut apprendre à se moucher une narine à la fois.

  • Essayer de faire avancer la ouate une narine à la fois. Votre enfant doit alors garder la bouche fermée, comprimer une narine et souffler par l’autre narine !

Pour télécharger une version  imprimable

QU’EST CE QU’UNE OTITE?
L’otite est une inflammation ou une infection de l’oreille.
Les enfants de moins de 5 ans sont plus à risque d’avoir des otites. Leurs trompes d’eustache sont plus petites et plus horizontales. L’écoulement normal des sécrétions entre l’oreille et la gorge est alors diminué. Cela favorise l’entrée de microbes dans l’oreille.
Certains facteurs qui peuvent augmenter le nombre d’otites :

  • Fréquenter une garderie
  • Les rhumes à répétitions
  • Hygiène nasale insuffisante
  • Une congestion nasale prolongée
  • Les enfants qui ont des allergies
  • La fumée secondaire

Une bonne hygiène nasale peut aider à diminuer les otites en diminuant la congestion nasale et en diminuant la fréquence des rhumes!

QU’EST CE QU’UNE MYRINGOTOMIE AVEC TUBE
Une myringotomie avec tube est une opération qui consiste à faire une petite coupure sur le tympan pour y insérer un tube avec un trou d’environ 1 millimètre.

POURQUOI FAIRE CETTE OPÉRATION ?
Pour la majorité des enfants, cette opération est considérée lorsque :

  • L’enfant présente en moyenne 5 à 6 otites infectieuses (fièvre, douleur, irritabilité) par année nécessitant un traitement antibiotique. ET / OU
  • La persistance de liquide derrière le tympan de plus de 4 à 6 mois entraînant une baisse d’audition et possiblement un retard de langage et des troubles d’apprentissages.

Dans le but d’améliorer l’audition de votre enfant et d’éviter les antibiotiques par la bouche, votre médecin a suggéré l’installation de tubes. Le tube permet l’aération et le drainage prolongé de l’oreille et diminue de plus de 80% la fréquence des otites. En plus, cela permet de traiter les otites avec des gouttes d’antibiotiques seulement.

En général le(s) tube(s) restent en place pour une durée d’environ 6 mois à 2 ans après l’installation (en moyenne 1 an). Ils sont expulsés naturellement par le tympan. Parfois les tubes restent plus longtemps. Dans ce cas, ils peuvent rester en place tant que l’enfant est à risque d’avoir des otites.

CONSEILS APRÈS L’OPÉRATION

SOULAGEMENT DE LA DOULEUR
Si votre enfant se plaint d’inconfort aux oreilles, lui donner de l’acétaminophène (TylénolMD, TempraMD, AtasolMD) par la bouche ou en suppositoire aux 4 à 6 heures. Votre médecin vous aura peut-être remis une prescription d’acétaminophène. Sinon, suivre les recommandations données par l’infirmière au départ de l’hôpital.

SOINS PARTICULIERS
Ne pas utiliser de tiges montées (Q-tipsMD) dans le conduit auditif. Vous risquez de perforer le tympan ou de déplacer le tube. Ils favorisent aussi la formation de bouchons de cérumen. Seul votre médecin peut enlever le cérumen dans le conduit auditif.
Après l’opération, il se peut que le médecin prescrive des gouttes pour les oreilles CiloxanMD ou CiprodexMD. Appliquez 4 gouttes, 2 à 3 fois par jour. Ces gouttes sont à appliquer pour 3 à 5 jours selon la prescription de votre médecin (voir technique d’application).

ALIMENTATION

  • Après l’opération, commencer par des liquides clairs tels : eau, jus de fruits, solutions de type Gatorade ou Jell-O.
  • Après 2 heures, si les liquides sont bien tolérés, votre enfant pourra reprendre son alimentation habituelle.

Si vous allaitez votre enfant, vous pouvez reprendre l’allaitement progressivement après l’opération selon les indications données par l’infirmière.

REPRISE DES ACTIVITÉS
Le jour de l’opération

  • Suite à l’anesthésie, votre enfant peut se sentir faible et étourdi et risque de faire des chutes. Soyez attentif.
  • Favoriser des activités calmes (télévision, lecture, casse-tête, ordinateur, etc.).
  • Les jeux extérieurs ne sont pas recommandés.

Le jour suivant l’opération
Votre enfant peut retourner au service de garde ou à l’école.
Toutefois, aucune activité physique n’est permise durant le cours d’éducation physique ou la récréation pour 3 jours. Les jeux actifs extérieurs et les activités violentes (saut, course, bicyclette, soccer, sports de contacts, etc.) ne sont pas recommandés pour 7 jours après l’opération.
Avant votre départ de l’hôpital, n’oubliez pas de demander au médecin ou au personnel infirmier vos papiers d’exemption pour le service de garde, l’école ou les regroupements sportifs.

HYGIÈNE NASALE
Il faut toujours assurer une bonne hygiène nasale. Dès le jour de la chirurgie, vous devez recommencer à effectuer l’hygiène nasale avec irrigation à la seringue ou à la bouteille.

Une bonne hygiène nasale devra être accomplie tout au long de l’année. Cela va aider à prévenir les otites sur les tubes. Généralement on peut dire que quand le nez de l’enfant va bien, ses oreilles vont bien !

Il se peut que votre enfant ressente de l’inconfort aux oreilles. Au moment de l’hygiène nasale, l’eau peut même couler par les oreilles. Si cela se produit, continuer le lavage en appliquant moins de pression et d’étanchéité entre la bouteille et la narine. Si la douleur persiste, remplacer temporairement la technique d’irrigation en bouteille par la technique d’irrigation en seringue ou en vaporisation.

ÉCOULEMENT DE L’OREILLE
Après la chirurgie, votre médecin vous aura prescrit des gouttes renouvelables plusieurs fois. Conservez une copie de cette ordonnance avant de la remettre à la pharmacie. Une prescription est valide pour 1 à 2 ans et comporte plusieurs renouvellements. Une fois la bouteille ouverte, vous pouvez la conserver à température pièce. Après l’ouverture de la bouteille, les gouttes sont encore efficaces pour 4 à 6 mois. Veuillez-vous référer à la section technique d’application pour plus de détails.

Après la chirurgie, il peut y avoir un léger écoulement coloré rouge-brun ou rosé au niveau de l’oreille de votre enfant. Vous n’avez qu’à appliquer les gouttes antibiotiques prescrites par votre médecin pour 3 à 5 jours.

EAU DANS LES OREILLES
Premier 7 jours:
Votre enfant peut prendre un bain ou une douche et se laver les cheveux. Toutefois, il faut éviter le plus possible toute pénétration d’eau ou de savon. Protégez ses oreilles avec une ouate recouverte de vaseline ou des bouchons vendus en pharmacie ou simplement en demandant à un autre adulte d’appliquer ses doigts par-dessus les oreilles.

La baignade n’est pas recommandée. Toutefois, si votre enfant est capable de maintenir sa tête hors de l’eau, il peut se rafraîchir quelques minutes dans la piscine sous surveillance. Il faut protéger ses oreilles de la même manière que décrit ci-dessus.

Après les premiers 7 jours :
Pour le bain, la douche, le lavage des cheveux et la baignade à la mer ou en piscine (eau traitée au chlore ou au sel) :

  • Aucune précaution n’est nécessaire sauf si votre enfant ressent de la douleur au contact de l’eau. Une précaution peut aussi être nécessaire si l’oreille coule souvent après le contact avec l’eau.
  • Comme précaution, vous pouvez appliquer une ouate recouverte de vaseline ou des bouchons vendus en pharmacie et un bandeau à velcro vendu en pharmacie (de type Ear Band-itMD) ou un casque de bain en caoutchouc. Cela évite que les ouates ou les bouchons tombent dans l’eau.

Pour les baignades en eaux considérées contaminées (lacs et rivières) :

  • Appliquer dans les oreilles opérées, les gouttes d’antibiotiques après la dernière baignade de la journée ou le soir avant le coucher.
  • Vous pouvez aussi éviter le contact de l’eau contaminée avec les oreilles. Appliquez alors une ouate recouverte de vaseline ou des bouchons vendus en pharmacie et un bandeau à velcro vendu en pharmacie (de type Ear Band-itMD) ou un casque de bain en caoutchouc. Cela évite que les ouates ou les bouchons tombent dans l’eau.
  • Les sauts et les plongeons des tremplins sont interdits. Votre enfant peut sauter du bord de la piscine tant que sa tête n’atteint pas une profondeur de plus de 1.5 mètres ou 5 pieds.

Les glissades d’eau ne sont pas recommandées, à moins d’être certains de protéger les oreilles avec bouchons ou ouate (tel que décrit ci-haut) et un casque de bain en caoutchouc.

Le ski nautique est à éviter tant que le tube est en place.

VOYAGES EN AVION
Votre enfant peut voyager en avion sans problèmes si les tubes fonctionnent. Il ne ressentira aucun inconfort au décollage et à l’atterrissage. Les tubes équilibrent la pression entre l’extérieur et l’intérieur des oreilles.

Si vous prévoyez voyager en avion avec votre enfant, il est important de vérifier le bon fonctionnement des tubes avant d’acheter vos billets. Allouez 6 à 8 semaines d’attente pour obtenir un rendez-vous de suivi en ORL. Aucun rendez-vous en urgence ne sera donné pour ce genre de raison.

SUIVI APRÈS L’OPÉRATION
Sauf exception, une première visite de contrôle est prévue à 4 à 6 mois après l’opération.

Les visites de contrôles suivantes seront aussi aux 4 à 6 mois, et au besoin plus souvent. La visite sert à s’assurer du bon fonctionnement du / des tube (s). Après l’expulsion naturelle ou le retrait du tube, une vérification additionnelle devra être faite pour vérifier la bonne guérison du tympan.

Bien que rare (1 à 2 %), une petite perforation peut persister après la chute des tubes et nécessiter une réparation dans le futur.

Aviser votre médecin si :

  • L’écoulement de l’oreille persiste depuis plus de 10 jours malgré l’application de gouttes.
  • Présence d’un écoulement de l’oreille avec du sang qui persiste plus de 5 jours malgré l’application de gouttes.
  • Écoulement abondant de sécrétions dans le conduit auditif qui empêche les gouttes de bien pénétrer dans l’oreille.
  • Si l’enfant présente pendant plus de 48 heures une douleur à l’oreille ou de la fièvre de façon significative (plus de 38,7°C rectale ou 38.3°C buccale) qui ne sont pas soulagées malgré l’administration régulière d’acétaminophène (aux 4 heures) ou d’un anti-inflammatoire contenant de l’ibuprofène (AdvilMD, MotrinMD, etc.) aux 6 à 8 heures.

TECHNIQUE D’APPLICATION DES GOUTTES DANS LES OREILLES

Laisser la bouteille de gouttes à la température pièce (ne pas placer dans le refrigérateur). Lorsqu’elle est ouverte, une bouteille peut être réutilisée pour une période de 4 à 6 mois. Quand vous utiliser une nouvelle bouteille, collez une étiquette avec la date d’ouverture.

  1. Coucher l’enfant sur le dos et tourner sa tête sur le côté.
  2. Tenter de faire patienter l’enfant en lui racontant une histoire ou en lui faisant écouter une vidéo. Au besoin, immobiliser la tête de l’enfant.
  3. Il est possible que des sécrétions soient visibles à l’extérieur du conduit auditif. Il faut les nettoyer car cela empêchera les gouttes de bien pénétrer l’oreille. Nettoyez l’extérieur du conduit avec un papier mouchoir humide puis insérez le coin d’un mouchoir sec tourné en pointe dans le conduit pour éponger le plus gros de l’écoulement. Répéter plusieurs fois cette étape pour éponger au maximum les sécrétions du conduit.
  4. Appliquer les gouttes telles que prescrites.
  5. Masser l’oreille près du conduit auditif pour que les gouttes pénètrent dans l’oreille. Demander à l’enfant de rester couché avec la tête tournée durant 3 à 5 minutes.
  6. Appliquer une ouate pour éviter la fuite des gouttes du conduit de l’oreille. Retirer la ouate 5 minutes plus tard.

Certains enfants peuvent ressentir de la douleur lors de l’application des gouttes. Cette douleur est généralement de courte durée. Rassurer l’enfant et au besoin lui donner de l’acétaminophène (TylénolMD, TempraMD, AtasolMD) par la bouche ou en suppositoire aux 4 à 6 heures.

Pour télécharger le document dans un format imprimable

Les otites affectent souvent les enfants d’âge préscolaire. La méthode Otovent est un moyen simple, efficace et non-invasif d’aider à résoudre le problème.

COMMENT?
La trompe d’Eustache est un canal qui relie l’intérieur du nez à l’oreille. Elle sert à équilibrer la pression dans l’oreille. Ce canal est normalement fermé et souvent lorsqu’on avale ou on se mouche le nez. Il peut arriver que ce canal soit difficile à faire ouvrir, surtout chez les enfants. Il en résulte une pression négative dans l’oreille :

  • Le tympan se trouve rétracté vers l’intérieur et s’amincit.
  • Du liquide peut alors apparaître dans l’oreille.

La méthode Otovent facilite l’ouverture de la trompe d’Eustache afin de rétablir une pression normale dans l’oreille.

TECHNIQUE
La technique est simple et facile d’exécution : il s’agit de souffler de l’air dans un ballon avec la narine.

  1. Fixer l’embout nasal au ballon spécial.
  2. Appuyer fermement l’extrémité arrondie de l’embout contre une narine tout en comprimant la narine opposée avec le doigt.
  3. Prendre une grande inspiration par la bouche ; puis en gardant la bouche fermée, expulser l’air de la narine pour gonfler le ballon. Le ballon sera gonflé de la grosseur d’un citron puis d’une orange et idéalement celle d’un pamplemousse.
  4. Avec le ballon en place, demander à l’enfant de parler ou de compter de 1 à 10 ou simplement d’avaler. Ceci dirigera l’air du ballon vers la trompe d’Eustache. Si cette étape est douloureuse pour l’enfant retirer l’embout de la narine et retenter un autre jour cette étape.
  5. Répéter le même procédé pour l’autre narine selon la prescription médicale.

RECOMMANDATIONS

  • S’’il s’agit d’un jeune enfant, la méthode doit être supervisée par un adulte.
  • Surtout les premières fois, l’enfant peut quelquefois se plaindre d’une douleur à l’oreille; lui donner du Tylénol ou de l’Advil 45 minutes avant l’exercice au besoin. Il / elle peut entendre un bruit ou avoir l’impression que son oreille est bouchée au cours du traitement. Ces sensations sont fréquentes et de courte durée.
  • Utiliser la méthode selon la fréquence recommandée par votre médecin.
  • Remplacer le ballon lorsque l’enfant le gonfle trop facilement. Au début du traitement, utiliser les ballons inclus dans la boîte Otovent car leur pression a été spécialement calibrés. Quand les 10 ballons de la boîte sont rendus trop faciles à gonfler procurez-vous des ballons de grandeur similaire en vente libre.
  • La méthode Otovent peut être utilisée sans danger d’expulsion si l’enfant est muni d’un tube de myringotomie.
  • Par mesure d’hygiène, nettoyer tous les jours avec une eau savonneuse et bien rincer. Chaque enfant devrait idéalement posséder son propre embout.

Cesser l’utilisation de la méthode lorsqu’il y a :

  • Une douleur à l’oreille qui persiste après le traitement, malgré le Tylénol ou l’Advil.
  • Un écoulement de l’oreille
  • Un écoulement nasal abondant ou un rhume
  • Une otite active (fièvre, douleur)

Continuer le traitement jusqu’à votre prochain rendez-vous ou selon la prescription médicale. Le succès du traitement dépend en grande partie de l’utilisation régulière de la méthode Otovent.

Pour télécharger le document en format imprimable

Le rhume peut vous sembler banal. Toutefois, une prise en charge inadéquate de cette affection peut compliquer le problème initial. Il est donc pertinent d’intervenir afin d’éviter des complications.

Voici les doses recommandées selon l’âge de votre enfant :

DÉCONGESTIONNANT TOPIQUE | DRIXORAL 0.05% – NO DRIP AVEC HYDRATANTS(MD)

À titre de référence seulement, les décongestionnants topiques sont administrés 2 fois par jour
Utiliser au maximum 7 jours consécutifs par mois. Une utilisation prolongée occasionnerait davantage de congestion nasale. Après les 7 jours de traitement, cesser l’utilisation et maintenir une bonne hygiène nasale et l’application du stéroïde nasal pour un minimum de 2 à 3 semaines. Ce médicament est en vente libre à la pharmacie.

2 à 7 ans: 2 vaporisations par narine
8 à 12 ans: 3 vaporisations par narine
13 ans et plus: 4 vaporisation par narine

CORTICOSTÉROÏDE NASAL (NASONEXMD, AVAMYSMD, ETC.)

Les corticostéroïdes nasaux sont administrés 2 fois par jour en période de rhume (lorsque les symptômes ne sont pas bien contrôlés).
Pour plus d’informations concernant l’utilisation, les doses et la technique d’application, veuillez-vous référer au document Corticostéroïdes nasaux.

AU LEVER

  1. Technique d’hygiène nasale en irrigation (seringue ou bouteille)
  2. Appliquer le décongestionnant topique
  3. Attendre 5 minutes
  4. Répéter l’hygiène nasale jusqu’à ce que le nez soit propre avec un bon flot d’air
  5. Appliquer le corticostéroïde nasal

MIDI ou RETOUR DE LA GARDERIE / ÉCOLE
Technique d’hygiène nasale en irrigation (seringue ou bouteille)

AU COUCHER

  1. Technique d’hygiène nasale en irrigation (seringue ou bouteille)
  2. Appliquer le décongestionnant topique
  3. Attendre 5 minutes
  4. Répéter l’hygiène nasale jusqu’à ce que le nez soit propre avec un bon flot d’air
  5. Appliquer le corticostéroïde nasal

Pour télécharger le document en format imprimable

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) est le déplacement dans la mauvaise direction du contenu acide de l’estomac. C’est-à-dire qu’il remonte dans l’œsophage, le larynx, le pharynx et parfois même le nez!

Tous les enfants ont du reflux, surtout avant l’âge d’un an. Le reflux devient pathologique (anormal) lorsque :

  • L’enfant devient irritable particulièrement après les boires
  • Il régurgite ou vomit, se tortille, arque son dos
  • Refuse parfois de boire ou de manger

Avant de traiter le RGO avec des médicaments, il est préférable de contrôler les facteurs favorisant le reflux.

NOURRISSON DE MOINS DE 6 MOIS

  1. Relever la tête de lit afin d’obtenir un angle de 30 degrés.
    • Vous pouvez insérer des livres ou des blocs de bois sous les pieds de la tête du lit.
    • Vous pouvez aussi visser la planche soutenant le matelas plus haut du côté de la tête et plus bas du côté des pieds.
  2. Après les boires, ne pas coucher immédiatement votre enfant.
    Après chacun des boires, pour 30 à 45 minutes, garder votre enfant en position verticale, soit dans vos bras, le ventre contre une de vos épaules, dans un porte-bébé, assis sur vos genoux ou dans une petite chaise a 45 degrés ou plus.
  3. Votre enfant ne devrait pas être exposé à la fumée de tabac. Ceci inclut la maison et la voiture. Il n’est pas acceptable de fumer sous le ventilateur de la cuisine ou dans la salle de bain! Si vous fumez et que vous désirez arrêter, n’hésitez pas à demander conseil auprès de votre pharmacien. Dans le cas où il est présentement impossible pour vous d’arrêter de fumer, nous vous suggérons de fumer en plein air, à l’extérieur de la maison et de l’auto.

NOURRISSON DE PLUS DE 6 MOIS

  1. Continuer à surélever la tête du lit de votre enfant tant qu’il ne bouge pas trop. Quand l’enfant bouge assez pour se retrouver la tête au pied de son lit, cesser de surélever la tête de son lit.
  2. Si votre enfant se réveille la nuit pour boire, lui donner de l’eau de préférence (à moins de contre-indication médicale ou de retard pondéral). Évitez de l’allaiter ou de lui donner du lait maternisé. La majorité du reflux gastro-œsophagien survient la nuit ; lui redonner du lait ou l’allaiter à nouveau dans la nuit favorisera les sécrétions d’acide et le reflux. Dans la mesure du possible, couchez votre enfant au moins 1 heure après le dernier repas ou boire.

ENFANT DE PLUS DE 2 ANS

  1. Prendre des déjeuners, dîners et souper légers, bien équilibrés, à heures régulières.
  2. Ne pas donner à boire ou à manger (sauf de l’eau) au moins 2 heures avant le coucher. L’eau est la seule chose qui ne fera pas sécréter d’acide.
  3. Bien prendre le temps de mastiquer les aliments.
  4. Éviter la consommation excessive de boissons gazeuses, fritures et matières grasses, chocolat, menthe etc.
  5. Maintenir un poids santé pour l’âge de l’enfant.
  6. Votre enfant ne devrait pas être exposé à la fumée de tabac. Ceci inclut la maison et la voiture. Il n’est pas acceptable de fumer sous le ventilateur de la cuisine ou dans la salle de bain! Si vous fumez et que vous désirez arrêter, n’hésitez pas à demander conseil auprès de votre pharmacien. Dans le cas où il est présentement impossible pour vous d’arrêter de fumer, nous vous suggérons de fumer en plein air, à l’extérieur de la maison et de l’auto.

Si votre enfant souffre toujours de RGO, malgré l’application des conseils décrits, votre médecin pourrait recommander un médicament. Ils vont diminuer les sécrétions d’acide par l’estomac, tel le PrevacidMD en capsule ou Fast TabMD ou le NexiumMD.

Ces médicaments ne feront pas diminuer le nombre de régurgitations ou de vomissement, mais réduira l’acidité irritante du contenu gastrique de l’estomac.

TRAITEMENT DU REFLUX AVEC LE PRÉVACID
Afin de vous assurer que le médicament soit administré de manière appropriée, voici les étapes à suivre.

CONSEILS DE BASE AVEC LE PREVACID(MD)
Le Prevacid(MD) doit être donné idéalement 20 à 30 minutes avant un boire ou un repas et sinon 2 heures suivant un boire ou un repas. Un estomac vide favorise une meilleure absorption du Prevacid(MD.)

Ne jamais administrer le PrevacidMD en même temps que du lait ou des produits laitiers, ces aliments désactivent le médicament avant qu’il ne soit absorbé.
Ce médicament doit être donné le matin et/ou le soir selon l’avis de votre médecin. S’il est donné deux fois par jour, tenter de le donner à des intervalles de 12 heures.

Si une portion du comprimé ou de la capsule n’est pas utilisée, il faut le réemballer dans l’enveloppe d’aluminium immédiatement pour que le produit ne soit pas exposé à la lumière. Conservez le produit dans des petits contenants, hors de la portée des autres enfants.

Si une dose est oubliée, administrer cette dose aussitôt que possible et continuer normalement le traitement. Toutefois, si l’heure de la prochaine dose approche, continuer normalement le traitement sans donner la dose oubliée. Il n’est pas recommandé de prendre de double dose ou des doses supplémentaires.

Il existe différentes techniques d’administration du Prevacid(MD). Votre médecin vous indiquera la technique à suivre.

TECHNIQUE DE LA SERINGUE AVEC LE PREVACID FAST TAB(MD)

  1. Laver vos mains et mettre la quantité de Prevacid Fast Tab(MD) prescrite dans une petite seringue. S’il en reste, conserver la ou les portions non utilisées pour les prochaines fois.
  2. Verser une petite quantité d’eau stérile (enfant de moins de 4 mois), ou de l’eau potable dans un petit contenant propre.
  3. Aspirer environ 2 ml d’eau pour faire dissoudre le Prevacid Fast Tab(MD). Agiter la seringue pour aider à dissoudre le médicament.
  4. Coucher votre enfant en position semi-assise et insérer la seringue dans sa bouche en la glissant le long de sa joue.
  5. Vider le contenu de la seringue au fond de la joue de l’enfant. Aspirer à nouveau 2 ml d’eau pour bien rincer la seringue et redonner le contenu de la seringue à votre enfant selon la même technique.

Il faut administrer le contenu de la seringue dans les 15 minutes après sa dissolution dans l’eau.

TECHNIQUE DU COMPRIMÉ AVEC LE PREVACID FAST TAB(MD)

  1. Laver vos mains et prendre entre vos doigts la quantité de comprimés de Prevacid Fast Tab(MD) prescrite.
  2. Au besoin, émietter un peu le comprimé en quelques morceaux si votre enfant ne tolère pas le comprimé ou la portion de comprimé en entier.
  3. Placer le médicament sur la langue et dans les joues de l’enfant. En moins d’une minute le médicament sera dissout.
  4. Votre enfant ne doit pas croquer le comprimé, ceci fait perdre en partie l’action du médicament.
  5. L’enfant peut boire un peu d’eau s’il le désire par la suite.

Enfants porteurs d’une gastrostomie

  1. Mettre la quantité de Prevacid Fast Tab(MD) prescrite dans une petite seringue de 10 ml. S’il en reste, conserver la ou les portions non utilisées pour les prochaines fois.
  2. Verser une petite quantité d’eau potable dans un petit contenant.
  3. Aspirer environ 8 ml d’eau du petit contenant pour faire dissoudre le Prevacid Fast Tab(MD). Agiter la seringue pour aider à la dissolution du Prevacid Fast Tab(MD).
  4. Vider le contenu de la seringue dans le tube de gastrostomie afin d’éjecter complètement le Prevacid Fast Tab(MD) dilué.
  5. Aspirer à nouveau 8 ml d’eau pour bien rincer la seringue et vider le contenu de la seringue à nouveau dans le tube de gastrostomie.

TECHNIQUE DE LA CAPSULE DE PREVACID(MD)

Pour nourrissons

  1. Ouvrir la capsule de Prevacid(MD). Diviser le contenu en 2 ou 3 doses suivant la prescription du médecin.
  2. Mélanger les granules avec 2 ml d’eau stérile (enfants de moins de 4 mois), ou de l’eau potable (enfants de 4 mois ou plus). N.B. : Les granules ne se dissoudront pas. Il ne faut pas tenter de les écraser.
  3. Aspirer les granules avec un peu de liquide à l’aide compte-goutte et le porter dans le fond de la bouche de l’enfant, le long de sa joue. Votre bébé doit préférablement être semi-assis.
  4. Expulser le contenu du compte-goutte rapidement afin d’éjecter les granules avec le liquide. Répéter ce geste jusqu’à ce que tous les granules aient été avalés par votre enfant.

Pour les enfants de plus de 6 mois

  1. Ouvrir la capsule de Prevacid(MD). Diviser le contenu en 2 ou 3 doses suivant la prescription du médecin.
  2. Mélanger les granules avec une cuillérée de compote de fruits un peu acide (ex. : compote de pomme ou autres) ou un peu de jus (pomme, canneberge, orange etc.). N.B. : Les granules ne se dissoudront pas. Il ne faut pas tenter de les écraser.
  3. Donner cette cuillérée à votre enfant qui sera préférablement assis.
  4. Assurez-vous que tous les granules aient été avalés complètement par votre enfant qui ne doit pas tenter de les croquer.

TRAITEMENT DU REFLUX AVEC LE NEXIUM

  1. Prendre la quantité de sachet prescrite par votre médecin (10mg de Nexium(MD) par sachet).
  2. Vider les granules des sachets dans de l’eau, soit 15 ml d’eau par sachet.
  3. Remuer et laisser reposer quelques minutes pour faire épaissir le mélange.
  4. Remuer de nouveau. Votre enfant peut alors boire le mélange.
  5. Rincer le verre avec de l’eau, et faire boire cet eau.

Il faut administrer le mélange dans les 30 minutes après sa dissolution dans l’eau.

Pour télécharger le document en format imprimable.

QU’EST CE QU’UNE OTITE?
L’otite est une inflammation ou une infection de l’oreille.

Les enfants de moins de 5 ans sont plus à risque d’avoir des otites. Leurs trompes d’eustache sont plus petites et plus horizontales. L’écoulement normal des sécrétions entre l’oreille et la gorge est alors diminué. Cela favorise l’entrée de microbes dans l’oreille.

Certains facteurs qui peuvent augmenter le nombre d’otites :

  • Fréquenter une garderie
  • Les rhumes à répétitions
  • Hygiène nasale insuffisante
  • Une congestion nasale prolongée
  • Les enfants qui ont des allergies
  • La fumée secondaire

Une bonne hygiène nasale peut aider à diminuer les otites en diminuant la congestion nasale et en diminuant la fréquence des rhumes!

QU’EST-CE QU’UN TUBE SOUS-CUTANÉ?
Un tube sous-cutané est une opération qui consiste à installer un tube sous la peau. Le tube inséré a une ouverture d’environ 1 millimètre.

                                                                               

 

POURQUOI INSTALLER UN TUBE SOUS-CUTANÉ ?
Pour la majorité des enfants, les tubes sont considérés lorsque :

  • L’enfant présente en moyenne 5 à 6 otites infectieuses (fièvre, douleur, irritabilité) par année nécessitant un traitement antibiotique. ET / OU
  • La persistance de liquide derrière le tympan de plus de 4 à 6 mois entraînant une baisse d’audition et possiblement un retard de langage et des troubles d’apprentissages.

Dans le but d’améliorer l’audition de votre enfant et d’éviter les antibiotiques par la bouche, votre médecin a suggéré l’installation de tubes. Le tube permet l’aération et le drainage prolongé de l’oreille et diminue de plus de 80% la fréquence des otites. En plus, cela permet de traiter les otites avec des gouttes d’antibiotiques seulement.

Les tubes sous-cutanés peuvent être suggérés pour quelques raisons. Ils sont suggérés aux enfants lorsque :

  • Le tympan est trop mince et fragile
  • Les tubes de myringotomie se bouchent ou tombent trop rapidement

En général le(s) tube(s) restent en place pour une durée d’environ 2 à 3 ans. Il peut tomber de lui-même ou être retiré par le médecin O.R.L lors d’un examen de contrôle à la clinique.
CONSEILS APRÈS L’OPÉRATION

SOULAGEMENT DE LA DOULEUR
Si votre enfant se plaint d’inconfort aux oreilles, lui donner de l’acétaminophène (TylénolMD, TempraMD, AtasolMD) par la bouche ou en suppositoire aux 4 à 6 heures. Votre médecin vous aura peut-être remis une prescription d’acétaminophène. Sinon, suivre les recommandations données par l’infirmière au départ de l’hôpital.

SOINS PARTICULIERS
Ne pas utiliser de tiges montées (Q-tipsMD) dans le conduit auditif. Vous risquez de perforer le tympan ou de déplacer le tube. Ils favorisent aussi la formation de bouchons de cérumen. Seul votre médecin peut enlever les bouchons de cérumen.

Après l’opération, il se peut que le médecin prescrive des gouttes pour les oreilles CiloxanMD ou CiprodexMD. Appliquez 4 gouttes, 2 à 3 fois par jour.

Continuer les gouttes jusqu’au premier rendez-vous de suivi (5 à 10 jours) après l’opération. Après chaque application de gouttes, placer une ouate propre et un pansement pour éviter que votre enfant mette un doigt dans son oreille. La guérison n’est pas encore complète. Toute manipulation du conduit de l’oreille risque de déplacer le tube de son trajet sous la peau.

ALIMENTATION

  • Après l’opération, commencer par des liquides clairs tels : eau, jus de fruits, solutions de type Gatorade ou Jell-O.
  • Après 2 heures, si les liquides sont bien tolérés, votre enfant pourra reprendre son alimentation habituelle.

Si vous allaitez votre enfant, vous pouvez reprendre l’allaitement progressivement après l’opération selon les indications données par l’infirmière.

REPRISE DES ACTIVITÉS
Le jour de l’opération

  • Suite à l’anesthésie, votre enfant peut se sentir faible et étourdi et risque de faire des chutes. Soyez attentif.
  • Favoriser des activités calmes (télévision, lecture, casse-tête, ordinateur, etc.).
  • Les jeux extérieurs ne sont pas recommandés.

Le jour suivant l’opération
Votre enfant peut retourner au service de garde ou à l’école.

Toutefois, aucune activité physique n’est permise durant le cours d’éducation physique ou la récréation jusqu’à ce qu’il revoie son médecin O.R.L. Les jeux actifs extérieurs et les activités violentes (saut, course, bicyclette, soccer, sports de contacts, etc.) ne sont pas recommandés pour 10 jours après l’opération.

Avant votre départ de l’hôpital, n’oubliez pas de demander au médecin ou au personnel infirmier vos papiers d’exemption pour le service de garde, l’école ou les regroupements sportifs.

HYGIÈNE NASALE
Il faut toujours assurer une bonne hygiène nasale. Dès le jour de la chirurgie, vous devez recommencer à effectuer une hygiène nasale avec irrigation à la seringue ou à la bouteille.

Une bonne hygiène nasale devra être accomplie tout au long de l’année. Cela va aider à prévenir les otites sur les tubes. Généralement on peut dire que quand le nez de l’enfant va bien, ses oreilles vont bien !

Il se peut que votre enfant ressente de l’inconfort aux oreilles. Au moment de l’hygiène nasale, l’eau peut même couler par les oreilles. Si cela se produit, continuer le lavage en appliquant moins de pression et d’étanchéité entre la bouteille et la narine. Si la douleur persiste, remplacer temporairement la technique d’irrigation en bouteille par la technique d’irrigation en seringue ou en vaporisation.

ÉCOULEMENT DE L’OREILLE
Après la chirurgie, votre médecin vous aura prescrit des gouttes renouvelables plusieurs fois. Conservez une copie de cette ordonnance avant de la remettre à la pharmacie. Une prescription est valide pour 1 à 2 ans et comporte plusieurs renouvellements. Une fois la bouteille ouverte, vous pouvez la conserver à température pièce. Après l’ouverture de la bouteille, les gouttes sont encore efficaces pour 4 à 6 mois. Veuillez-vous référer à la section technique d’application pour plus de détails.

Premier 5 à 10 jours :
Pendant les premiers 5 à 10 jours après l’opération il peut y avoir un léger écoulement coloré rouge-brun ou rosé au niveau de l’oreille opérée. Cet écoulement peut durer plus longtemps que les tubes réguliers. Vous n’avez qu’à appliquer les gouttes antibiotiques prescrites par votre médecin.

Après 10 jours :
Après les premiers 5 à 10 jours, tout écoulement signifie que votre enfant fait une otite. La plupart du temps il n’est pas nécessaire de donner des antibiotiques par la bouche. Seules les gouttes devraient suffire à traiter l’otite.

EAU DANS LES OREILLES
De l’opération à votre première visite médicale :
Votre enfant peut prendre un bain ou une douche et se laver les cheveux. Toutefois, il faut éviter toute pénétration d’eau ou de savon. Il faut protéger ses oreilles avec une ouate recouverte de vaseline ou des bouchons vendus en pharmacie.

La baignade n’est pas recommandée. Toutefois, si votre enfant est capable de maintenir sa tête hors de l’eau, il peut se rafraîchir quelques minutes dans la piscine sous surveillance. Il faut protéger ses oreilles de la même manière que décrit ci-dessus.

Après la première visite médicale :
Pour le bain, la douche, le lavage des cheveux et la baignade à la mer ou en piscine (eau traitée au chlore ou au sel) ou pour les baignades en eaux considérées contaminées (lacs et rivières) :

Tant que l’enfant aura son ou ses tubes sous-cutanés, il ne faut pas mettre de l’eau dans l’oreille ou les oreilles opérées.

Vous pouvez éviter le contact de l’eau avec les oreilles en appliquant une ouate recouverte de vaseline ou des bouchons vendus en pharmacie. Votre enfant peut ensuite mettre un bandeau à velcro (de type Ear Band-itMD) ou un casque de bain. Cela évite que les bouchons tombent dans l’eau.

À la place d’une ouate recouverte de VaselineMD, vous pouvez utiliser un bouchon pour les oreilles. Vous devez bien suivre les consignes suivantes :
Les bouchons en vente libre à la pharmacie (faits de silicone ou de paraffine), peuvent être moins étanches. Avec ce type de bouchons, votre enfant devra porter également un bandeau à velcro vendu en pharmacie (de type Ear Band-itMD) ou un casque de bain en caoutchouc.

Les bouchons faits sur mesure par un audioprothésiste coûtent en moyenne 75$ à 125$ (rarement remboursés par les assurances). Les oreilles de votre enfant grandissent vite! Ils doivent donc être refaits pratiquement chaque année pour conserver une bonne étanchéité.

Il est important de bien vérifier, une fois par mois, l’étanchéité du (des) bouchon(s) faits sur mesure. Placez le doigt dans le conduit auditif de votre enfant après la baignade. Si le conduit est mouillé, le bouchon n’est peut-être pas assez étanche. Il faut alors revoir l’audioprothésiste pour le refaire.

  • Les sauts et les plongeons des tremplins sont interdits. Votre enfant peut sauter du bord de la piscine tant que sa tête n’atteint pas une profondeur de plus de 1.5 mètres ou 5 pieds.
  • Les glissades d’eau ne sont pas recommandées, à moins d’être certains de protéger les oreilles avec bouchons ou ouate (tel que décrit ci-haut) et un casque de bain en caoutchouc.
  • Le ski nautique est à éviter tant que le tube est en place.

VOYAGES EN AVION
Votre enfant peut voyager en avion sans problèmes si les tubes fonctionnent. Il ne ressentira aucun inconfort au décollage et à l’atterrissage. Les tubes équilibrent la pression entre l’extérieur et l’intérieur des oreilles.

Si vous prévoyez voyager en avion avec votre enfant, il est important de vérifier le bon fonctionnement des tubes avant d’acheter vos billets. Allouez 6 à 8 semaines d’attente pour obtenir un rendez-vous de suivi en ORL. Aucun rendez-vous en urgence ne sera donné pour ce genre de raison.

SUIVI APRÈS UN TUBE SOUS-CUTANÉ
Une première visite de contrôle est prévue 5 à 10 jours après l’opération. Une deuxième visite de contrôle 1 à 4 mois plus tard.

Par la suite les visites de contrôle seront recommandées aux 4 à 6 mois et même davantage selon votre enfant. La visite sert à s’assurer du bon fonctionnement du / des tube (s). Ce suivi régulier a pour but de dépister rapidement une obstruction, l’expulsion d’un tube ou la présence d’une otite. Après le retrait ou l’expulsion naturelle du tube, une vérification additionnelle devra être faite pour vérifier la bonne guérison du tympan.

Aviser votre médecin si :

  • L’écoulement de l’oreille persiste depuis plus de 7 – 10 jours malgré l’application de gouttes.
  • Présence d’un écoulement de l’oreille avec du sang qui persiste plus de 3 jours malgré l’application de gouttes.
  • Écoulement abondant de sécrétions dans le conduit auditif qui empêche les gouttes de bien pénétrer dans l’oreille.
  • Si l’enfant présente pendant plus de 48 heures une douleur à l’oreille ou de la fièvre de façon significative (plus de 38,7°C rectale ou 38.3°C buccale) qui ne sont pas soulagées malgré l’administration régulière d’acétaminophène (aux 4 heures) ou d’un anti-inflammatoire contenant de l’ibuprofène (AdvilMD, MotrinMD, etc.) aux 6 à 8 heures.

TECHNIQUE D’APPLICATION DES GOUTTES DANS LES OREILLES
Laisser la bouteille de gouttes à la température pièce (ne pas placer dans le refrigérateur). Lorsqu’elle est ouverte, une bouteille peut être réutilisée pour une période de 4 à 6 mois. Quand vous utiliser une nouvelle bouteille, collez une étiquette avec la date d’ouverture.

  1. Coucher l’enfant sur le dos et tourner sa tête sur le côté.
  2. Tenter de faire patienter l’enfant en lui racontant une histoire ou en lui faisant écouter une vidéo. Au besoin, immobiliser la tête de l’enfant.
  3. Il est possible que des sécrétions soient visibles à l’extérieur du conduit auditif. Il faut les nettoyer car cela empêchera les gouttes de bien pénétrer l’oreille.
    Nettoyez l’extérieur du conduit avec un papier mouchoir humide puis insérez le coin d’un mouchoir sec tourné en pointe dans le conduit pour éponger le plus gros de l’écoulement. Répéter plusieurs fois cette étape pour éponger au maximum les sécrétions du conduit.
  4. Appliquer les gouttes telles que prescrites.
  5. Masser l’oreille près du conduit auditif pour que les gouttes pénètrent dans l’oreille. Demander à l’enfant de rester couché avec la tête tournée durant 3 à 5 minutes.
  6. Appliquer une ouate pour éviter la fuite des gouttes du conduit de l’oreille. Retirer la ouate 5 minutes plus tard.

Certains enfants peuvent ressentir de la douleur lors de l’application des gouttes. Cette douleur est généralement de courte durée. Rassurer l’enfant et au besoin lui donner de l’acétaminophène (TylénolMD, TempraMD, AtasolMD) par la bouche ou en suppositoire aux 4 à 6 heures.

Pour télécharger le document en format imprimable.